Translation status

Strings203
21.2% Translate
Words8658
23.3%

Other components

Component Strings Words Needs editing Checks Suggestions Comments
index 100.0% 100.0% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
bibliography 1.6% 0.1% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
glossary 3.4% 1.9% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
links 100.0% 100.0% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
exercises/ex-sharing 2.4% 0.1% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
exercises/intro 100.0% 100.0% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
exercises/network 24.6% 29.1% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
exercises/reliability 73.8% 46.4% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
exercises/sockets 17.6% 3.3% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
exercises/transport 8.3% 0.4% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
principles/naming 2.6% 0.1% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
principles/network 13.5% 11.6% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
principles/referencemodels 4.2% 0.3% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
principles/sharing 1.0% 0.1% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
principles/transport 7.4% 0.5% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate
protocols/dns 8.3% 0.3% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Translate

Translation Information

Project website https://www.computer-networking.info/
Translation process
  • Translations can be made directly.
  • Translation suggestions can be made.
  • Any authenticated user can contribute.
  • The translation uses bilingual files.
Translation license CC BY-SA 3.0
Repository https://github.com/cnp3/ebook
Repository branch master
Last remote commit Merge pull request #36 from qdeconinck/s4 bd3735f
Quentin De Coninck authored 6 days ago
Filemasklocale/*/LC_MESSAGES/principles/reliability.po
Translation file locale/fr/LC_MESSAGES/principles/reliability.po
When User Action Detail Object
8 days ago None Committed changes cnp3-ebook/principles/reliability - French
9 days ago pdan1 New translation cnp3-ebook/principles/reliability - French
Taille maximale de fenêtre avec le `go-back-n` et `selective repeat`
9 days ago pdan1 New translation cnp3-ebook/principles/reliability - French
SDU est l'acronyme de Service Data Unit. On l'utilise comme terme générique pour désigner les données qui sont transmises par un protocole.
9 days ago pdan1 New translation cnp3-ebook/principles/reliability - French
La couche de liaison de données
9 days ago pdan1 New translation cnp3-ebook/principles/reliability - French
Les réseaux informatiques utilisent une approche similaire. Chaque couche fournit un service construit sur la couche en-dessous et est plus proche des besoins des applications. La couche de liaison de données est construite à partir du service fourni par la couche physique. Nous allons voir qu'elle contient aussi plusieurs fonctions.
9 days ago pdan1 New translation cnp3-ebook/principles/reliability - French
Toutes les fonctions liées à la transmission physique ou à l'information transmise à travers un câble (ou une connexion sans fil) sont regroupées sous l'appellation `couche physique`. La couche physique permet ainsi à deux entités ou plus qui sont directement reliées par un même moyen de transmission d'échanger des bits. Pouvoir échanger des bits est fondamental puisque pratiquement n'importe quelle information peut être encodée comme une séquence de bits. Les ingénieurs électriciens sont habitués à traiter des flux de bits mais les informaticiens préfèrent habituellement faire usage de concepts plus haut niveau. Un problème similaire se pose quant aux systèmes de fichiers. Les périphériques de stockage tels que les disques durs stockent également des flux de bits. Il y a des périphériques matériels qui traitent directement le flux de bit produit par le disque dur mais les informaticiens ont conçu des systèmes de fichiers destinés à permettre aux applications d'accéder facilement à ces périphériques de stockage. Ces systèmes de fichiers sont généralement également divisés en plusieurs couches. Les disques durs stockent des secteurs de 512 bytes ou plus. Les systèmes de fichiers Unix regroupent les secteurs par blocs plus larges pouvant contenir des données ou `inodes` représentant la structure du système de fichiers. Enfin, les applications manipulent des fichiers et répertoires qui sont traduits en blocs, secteurs et enfin en bits par le système d'exploitation.
9 days ago pdan1 New translation cnp3-ebook/principles/reliability - French
La couche physique
9 days ago pdan1 New translation cnp3-ebook/principles/reliability - French
Le codage Manchester
9 days ago pdan1 New translation cnp3-ebook/principles/reliability - French
le `service de la couche physique` peut délivrer `moins` de bits au récepteur que ce qui a été envoyé par l'émetteur
9 days ago pdan1 New translation cnp3-ebook/principles/reliability - French
Avec le schéma de transmission ci-dessus, un bit est transmis en fixant la tension sur un câble électrique à une valeur spécifique durant un laps de temps donné. Nous avons vu qu'en raison des interférences électromagnétiques, la tension mesurée par le récepteur peut être différente de celle définie par l'émetteur. C'est la cause principale des erreurs de transmission. Cependant, ce n'est pas l'unique type de problème qui peut survenir. En plus de définir tes tensions spécifiques pour les bits `0` et `1`, le schéma ci-dessus définit aussi la durée de chaque bit. Si un million de bits sont envoyés chaque seconde, alors chaque bit a une durée de 1 microseconde. Sur chaque hôte, la transmission (resp. la réception) de chaque bit est déclenchée par une horloge locale ayant une fréquence de 1 MHz. Ces horloges constituent la deuxième source de problèmes lors de la transmission de bits par câble. Bien que les deux horloges aient les mêmes caractéristiques, elles tournent sur des hôtes différents, potentiellement à des températures différentes et des sources d'énergie différentes. En pratique, il est possible que les deux horloges ne soient pas précisément synchronisées sur la même fréquence. Considérons que l'horloge de l'émetteur tourne à précisément 1000000 Hz alors que l'horloge du récepteur tourne à 999999 Hz. Une différence minime entre les deux horloges, pourtant, cette différence est importante lorsque l'on utilise l'une ou l'autre horloge pour transmettre un bit. Dans le cas de l'horloge à 1 MHz, il y aura un million de bits générés durant une période de une seconde alors que pour la même durée, le récepteur ne détectera le signal sur le câble que 999999 fois et recevra un bit de moins que ce qui a été transmis initialement. Cette légère différence de fréquence implique la disparition potentielle de certains bits durant leur transmission sur un câble électrique. Ce phénomène est illustré sur la figure ci-dessous.
Browse all translation changes

Customize download

Statistics

Percent Strings Words Chars
Total 203 8658 53600
Translated 21.2% 43 2021 12598
Needs editing 0.0% 0 0 0
Failing check 0.0% 0 0 0

Last activity

Last change Feb. 15, 2021, 8:37 p.m.
Last author Philippe D

Activity in last 30 days

Activity in last year